Séjour itinérant dans les 1000 étangs :
Activité marcher

Organisateur :
Hubert REBOUCHE

du 04 au 08 Juillet 2011

12 participants

 

Proche de la Lorraine, une destination jusque là reservée aux randos de journée ....
 
Activité glisser
Séjours
Et aussi....

  

Les 1000 étangs

 

 

Proposer un séjour dans les 1000 étangs,

Aux RH, n’était à ce jour pas courant .

Hubert, après recherches, s’est senti plus sûr,

Pour entrainer 10 courageux dans l’aventure .

 

Du Haut du Them, en cherchant le cercle vert,

Chacune et chacun dans une montée sévère,

S’interrogeait, sur le parcours, et gîte du soir,

Passant à une table d’orientation, sans s’asseoir .

 

Après les crêtes, en surplomb du Thillot,

Le cap était mis sur la célèbre Beulotte.

Et, en final, les filles, en pseudo dortoir,

Au Brodequin, ont dormi comme des loirs.

 

Quittant Isabelle, Denis et la petite brune,

Sommes partis, confiants, vers étangs et lagunes.

Mais Denis, approximatif, nous avait trompés,

Et retrouver le sentier des Ducs fut mérité.

 

Elda, Bernadette, très courageuses, et prudentes,

Ont connu là, une descente bien stressante.

Aussi, lors d’un déjeuner au bord des Prary,

De cette aventure, nous avons toutefois bien ri .

 

Par un autre Beulotte, avons trouvé la Mer,

Agréable hameau, mais pour nous éphémère.

Et, gagnons St Hilaire par les bois,

Avec sa chapelle, sa cloche et sa croix.

 

Découvrant une trentaine d’étangs,

Il a fallu se recaler vers les Noies Jean,

L’arrivée aux Guidons nous a réconforté,

Avec la piscine où plusieurs ont nagé.

 

Aux Guidons, le repas fut très chaleureux,

Et ce gîte, aussi, nous a rendu heureux .

En écoutant les membres de cette famille,

Dévorant les crêpes, avec conseil de la belle fille.

 

Et cap à l’Est, le lendemain vers Melisey,

Puis à l’étang du Rosbeck, en trouvant l’accès.

Et Roland, gardant son chapeau réunionnais,

Subi, comme tous, la pluie qui tombait.

 

Le long du Raddon, Christine très vaillante,

Espère trouver la Scierie très accueillante.

Et du hangar chacun découvre l’état,

S’inquiétant du confort, en ce premier constat.

 

Enfin au sec, s’adaptant aux lieux,

Chacun se dit qu’on a connu mieux .

Mais au repas, le coucou nous accapare,

Et chacun se prend au jeu, un peu hilare .

 

Et du retour, il faut bien parler,

En  gravissant, avec un temps ensoleillé,

La Caleuche, et Françoise à la photo,

Tout en montant en rythme moderato.

 

L’arrivée au saut fut appréciée,

Après divers passages bien négociés.

Et prés de l’Ognon, du pique nique,

Avons apprécié le cadre bucolique.

 

Après Servance, la mairie et l’église,

La montée nous fait chercher les balises.

Et de l’azimut, il faut se servir,

Pour trouver le vrai chemin à gravir .

 

Pas de cercle rouge sur les totems,

Nous dérivons vers l’Est du Ht du Them,

Et Marie Claude, allant clopin-clopant,

Alerte André, de son état préoccupant.

 

Au café du centre, tous réunis,

Commentant ce séjour, qui nous unis,

Et promettons de nous retrouver,

Pour évoquer ces souvenirs partagés.

 

Hubert, juillet 2011